mercredi 22 septembre 2021

degré IV, CXXII

Lestvitsa Écoutons encore quel discernement ce bienheureux obtint par son obéissance. Alors qu'il demeurait au monastère de Saint-Sabas, trois jeunes moines vinrent à lui, voulant devenir ses disciples. Il les reçut avec joie et aussitôt leur offrit l'hospitalité, voulant qu'ils se rafraîchissent après la fatigue du voyage. Trois jours après, le vieillard leur dit : « Frères, je suis par nature porté à la fornication et je ne puis recevoir aucun de vous. » Mais ils ne furent pas scandalisés, parce qu'ils connaissaient l'activité (spirituelle) du vieillard. Cependant, malgré toute leur insistance, ils ne réussirent pas à le persuader. Alors ils se jetèrent à ses pieds, le suppliant de leur fixer au moins quelque règle (leur indiquant) où et comment il leur serait profitable de vivre. Le vieillard céda et, reconnaissant qu'ils recevaient ses avis avec humilité et obéissance, il dit à l'un d'eux : « Mon fils, le Seigneur veut que tu vives dans un lieu d'hésychia, dans la soumission à un père (spirituel). » Il dit au second :« Va, vends ta volonté et donne-la au Seigneur, prends ta croix et persévère dans un monastère cénobitique et une communauté de frères, et tu auras certainement un trésor dans les cieux. » Puis il dit au troisième : « Fais rentrer en toi avec l'air que tu respires, inséparablement, les paroles de celui qui a dit : “Celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.” Va, et, si possible, ne permets pas qu'il y ait un homme de naturel plus sévère et plus rude que ton entraîneur dans le Seigneur. Persévère chaque jour, bois comme du lait et du miel les moqueries et les dérisions. » Le frère dit alors à ce grand Jean : « Et si mon maître vit dans la négligence, Père, que ferais-je ? » Le vieillard répondit : « Quand tu le verrais se livrer à la fornication, ne le quitte pas. Mais dis-toi : “Ami, pourquoi es-tu ici ?” Tu verras alors en toi toute enflure s'évanouir et la concupiscence se flétrir. »

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

prologue 8 septembre

1) Наставление ревнующим об обращении грешников
(Из слова о еже не осуждати, но миловати согрешающия)
2) О том, как лучше поступать тому, кто желает обратить грешника от заблуждения пути его
(Слово, как не осуждать, а миловать согрешающих

prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


mardi 21 septembre 2021

homélie pour la Nativité de la Mère de Dieu

Слово свят. Филарета (Дроздова), митр. Московского и Коломенского († 1867 г.) 

в день Рождества Пресвятыя Богородицы

 

Nativité de la Mère de Dieu

degré IV, CXXI

Lestvitsa Histoire de Jean le Sabaïte, ou d'Antiochus

Un autre moine de ce même monastère d'Asie, me dit-il, devint le disciple d'un solitaire doux, conciliant et calme. Voyant que l'ancien lui témoignait du respect et lui accordait du soulagement, il estima avec juste raison qu'une telle conduite risquait d'être fatale à plus d'un, et il supplia l'ancien de le laisser partir ; comme ce vieillard avait un autre disciple, cela ne devait pas trop l'affliger. Il le quitta donc, et, muni d'une lettre de son maître, il alla se fixer dans un monastère cénobitique du Pont. La première nuit après son entrée dans ce monastère, il se vit dans son sommeil en train de rendre ses comptes à plusieurs personnes, et à l'issue de ce terrible examen, il s'était trouvé en déficit et redevable de cent livres d'or. À son réveil, il se mit à réfléchir sur ce qu'il avait vu, et il se dit : « Pauvre Antiochus — c'était son nom —, vraiment, tu es loin d'avoir de quoi acquitter ta dette ! » Et il ajouta : «Je passai trois ans dans ce monastère, dans une obéissance sans discernement, traité sans égard et accablé d'exigences par tous en tant qu'étranger, car il n'y avait là aucun autre moine étranger. Je vis de nouveau dans mon sommeil quelqu'un qui me donnait un reçu de dix livres sur ma dette. A mon réveil, je me mis à réfléchir à ce songe et je me dis : « Seulement dix ? Quand donc aurai-je fini d'acquitter le reste ! » Alors je me dis en moi-même : « Pauvre Antiochus ! il va te falloir des travaux et des humiliations qui dépassent l'ordinaire ! » À partir de ce moment, je me mis à simuler la folie, sans cependant négliger aucunement mon service. Quand ces pères impitoyables me virent en cet état, et plein de bonne volonté, ils me chargèrent de tout le travail pénible du monastère. « Je vécus ainsi encore treize ans. Puis je vis de nouveau venir à moi durant mon sommeil ceux que j'avais déjà vus ; ils me remirent alors un acquit complet de ma dette. Aussi, quand les pères du monastère m'affligeaient en quelque chose, je repensais à ma dette et le supportais avec courage. » Voilà, père Jean, ce que le très sage Jean m'a raconté comme s'il s'agissait d'un autre. Et c'est pour cela qu'il avait changé son nom pour celui d'Antiochus. Mais en fait c'est bien lui qui, par son endurance et son courage, déchira la cédule de sa dette.

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

prologue 8 septembre

И неученые, и не в монастырях живущие могут спастись


prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


lundi 20 septembre 2021

degré IV, CXX

Lestvitsa Histoire de saint Acace

Je ne veux pas être un injuste cachottier ou un accapareur inhumain en ne vous parlant pas de ce qu'il n'est pas permis de passer sous silence. C'est l'illustre Jean le Sabaïte qui m'a raconté ces choses dignes d'être entendues. Par ta propre expérience, vénéré père, tu sais qu'il est un homme parvenu à l'impassibilité, pur de tout mensonge et de toute parole ou action mauvaises. Voici donc ce qu'il m'a raconté : « Il y avait dans mon monastère, en Asie, — c'est de là-bas en effet que venait ce saint homme, — un vieillard très négligent et déréglé. Je dis ceci sans porter sur lui de jugement, mais simplement pour rapporter la vérité des faits. Il arriva, je ne sais comment, qu'il reçut pour disciple un jeune homme nommé Acace, simple de cœur et prudent d'esprit. Celui-ci eut à endurer de la part de ce vieillard des choses telles qu'elles pourraient paraître incroyables à beaucoup. Il l'accablait journellement non seulement d'outrages et d'injures, mais même de coups. Et sa patience n'était pas une stupide résignation. Le voyant donc chaque jour en aussi pitoyable état que le dernier des esclaves, je lui demandais souvent quand je le rencontrais : « Que se passe-t-il donc, frère Acace, et comment vas-tu aujourd'hui ? » Pour toute réponse il me montrait tantôt son œil noirci, tantôt son cou ou sa tête meurtrie. Sachant quel travailleur c'était, je lui disais : « Bien, bien ! Supporte, et cela te profitera. » Ayant ainsi passé neuf ans sous cet impitoyable vieillard, il s'en alla vers le Seigneur. On l'enterra dans le cimetière des Pères. Cinq jours après, le maître d'Acace s'en fut trouver un grand ancien qui habitait près de là, et il lui dit : « Père, le frère Acace est mort. » Entendant cela, le vieillard répondit : « Pour sûr, père, je n'en crois rien. » L'autre reprit : « Viens et vois. » Le vieillard se leva aussitôt et se rendit au cimetière en compagnie du maître de ce bienheureux lutteur. S'adressant comme à un vivant à celui qui en vérité était vivant jusque dans son sommeil, il s'écria : « Frère Acace, es-tu mort ? » Et cet authentique obéissant, témoignant même après sa mort de son obéissance, répondit au grand ancien : « Père, un homme qui a été ouvrier d'obéissance, comment pourrait-il mourir? » À ces mots, le vieillard qui avait été le prétendu maître d'Acace fut saisi de terreur et tomba la face contre terre en pleurant. Il demanda ensuite à l'higoumène de la laure une cellule proche de la tombe, et il y mena, le reste de ses jours, une vie réglée, répétant sans cesse aux pères : « J'ai commis un meurtre. » Et je crois bien, père Jean, que celui qui parla au mort est le grand Jean lui-même. Car cette âme bienheureuse m'a raconté une autre histoire comme s'il s'agissait d'un autre, alors que c'est de lui qu'il s'agissait, comme j'ai pu m'en assurer soigneusement par la suite.

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

prologue 7 septembre

Что нужно для достижения вечного блаженства
(Из слова от Лимониса о подвизе)

prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


dimanche 19 septembre 2021

homélie pour le 13e dimanche après la pentecôte


Meudon. P. Michel.
Commémoration du miracle du saint Archange Michel à Chonais en Phrygie (IVe s.)

prologue 6 septembre

Нет греха, побеждающего милосердие Божие
(Из сказания о преподобном отце нашем Давиде, иже прежде бяше разбойник)

prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


samedi 18 septembre 2021

degré IV, CXIX

LestvitsaIl est impossible que le démon s'oppose à sa propre volonté. Sois-en convaincu (en voyant que des frères) vivent dans la négligence et cependant persévèrent dans le même hésychastère ou le même coenobium. La tentation de quitter les lieux (où nous vivons) doit nous être une preuve que notre vie plaît (à Dieu). Être combattu est bien en effet le signe que nous faisons la guerre.

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

prologue 5 septembre

1) Что отдаем мы Богу, то возвращается нам сторицею не только в будущей жизни, но и в настоящей
(Слово о юноше, ковавшем крест Патрикию, иже приложи своего злата десять златник
2) В назидание скрывающим свои грехи на исповеди (Слово о покаянии

prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


vendredi 17 septembre 2021

degré IV, CXVIII

LestvitsaVoilà un frère qui reçoit un ordre, mais qui sent que celui qui l'a donné, au fond, ne souhaite pas qu'on l'exécute ; il se récuse. En voici un autre qui, sentant la même chose, obéit cependant sans hésiter. On demande : lequel des deux a agi le plus pieusement ?

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

jeudi 16 septembre 2021

degré IV, CXVII

LestvitsaParmi ceux qui vivent dans l'obéissance, certains se trompent eux-mêmes car, ayant senti que leur supérieur est confiant et conciliant, ils sollicitent de lui des décisions conformes à leurs propres volontés. Mais quand ils les auront obtenues, qu'ils sachent bien qu'ils se sont totalement privés de la couronne de la confession, car l'obéissance est un bannissement de l'hypocrisie et de la volonté propre.

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

prologue 3 septembre

1) Против гнева и злопамятства
(Из слова о гневе, яко держай гнев на свои други во область дается дьяволу)
2) Не в одних монастырях, но и везде можно спастись

prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


mercredi 15 septembre 2021

église du skite

Église de Tous-les-Saints-de-Russie à Sainte-Hilaire-le-Grand (Mourmelon).
Vue panoramique.
Cliquer sur l'image pour agrandir.

saints Antoine et Théodose de Kiev

Ces deux grands saints, premiers moines canonisés de l'Église russe, sont célébrés un certain nombre de fois dans l'année liturgique.

Ils figurent en particulier à la date d'aujourd'hui, 2 septembre, dans le calendrier officiel du patriarcat de Moscou, bien qu'il n'y ait aucun office qui leur soit consacré dans les Ménées à cette date.

Bizarre, bizarre... : explications de l'archimandrite Polycarpe (en russe) du monastère des Grottes de Kiev où se trouvent les reliques des saints moines.



degré IV, CXVI

LestvitsaN'oublie jamais, ta vie durant, ce grand athlète qui, au cours de dix-huit années entières, n'entendit jamais de ses oreilles de chair son supérieur lui dire : « Puisses-tu être sauvé! », mais qui entendait intérieurement chaque jour le Seigneur lui dire non seulement : « Puisses-tu être sauvé ! » — ce qui n'est qu'un souhait incertain —, mais : « Tu es sauvé ! », ce qui est définitif et sûr.

« De la bienheureuse et toujours louable Obéissance » (О блаженном и приснопамятном послушании)

prologue 2 septembre

Должно помнить, что дьявол с особым ожесточением нападает на людей, обращающихся от греха к добродетели
(Слово о юноше, обнажающем мертвецы и паки покаявшемся
prologueNous poursuivons la publication quotidienne, en russe, du Prologue sous forme de prédications (Пролог в поучениях) de l'archiprêtre Victor Gouriev, qui fut édité en 1888. Les textes sont lus par le hiérodiacre Aristocle (un ancien de chez nous).
Les dates sont celles de l'ancien calendrier (julien) qui ont donc 13 jours de décalage par rapport au calendrier civil.
Podcast

On peut télécharger le fichier en cliquant sur le «podcast». 


mardi 14 septembre 2021

vie nocturne : les renards du skite - Alissa et Goupil


Alissa (facilement identifiable à sa queue coupée) est arrivée la première. Mais lorsque Goupil s'approche, Alissa s'efface.

Le passage de Goupil est toujours remarqué, car il ne manque pas de déplacer une écuelle...

Quand il part, Alissa revient rechercher quelque reste de nourriture.